Comptes rendus du Conseil municipal

2018

2017

  • Compte rendu du conseil municipal du 17 mars 2017

2016

  • Compte rendu du conseil municipal du 2 décembre 2016
  • Compte rendu du conseil municipal du 29 novembre 2016
  • Compte rendu du conseil municipal du 30 septembre 2016
  • Compte rendu du conseil municipal du 17 septembre 2016
  • Compte rendu du conseil municipal du 29 juillet 2016
  • Compte rendu du conseil municipal du 10 juin 2016
  • Compte rendu du conseil municipal du 29 avril 2016
  • Compte rendu du conseil municipal du 8 avril 2016
  • Compte rendu du conseil municipal du 26 février 2016
  • Compte rendu du conseil municipal du 29 janvier 2016

2015

  • Compte rendu du conseil municipal du 1er octobre 2015
  • Compte rendu du conseil municipal du 18 septembre 2015

2014

  • Compte rendu du conseil municipal du 7 novembre 2014

Présentation de la commune

air-gatinais-recits-de-vol

Petit village d’origine celtique, Aillant-sur-Milleron est niché dans une vallée au Sud du Gâtinais, à 30 km de Montargis et annonçant déjà la Puisaye. Il appartient à la Communauté de communes de Châtillon-Coligny.

Ce village de 401 habitants est regroupé avec Saint-Maurice-sur-Aveyron pour l’école maternelle et primaire et Châtillon-Coligny pour le collège. Un service de cars, financé par le Conseil général, assure le transport des enfants. La présidente des transports scolaires maternelle et primaire à Aillant-sur-Milleron est Lysiane Chapuis 06 61 23 50 94

Quelques maisons sont encore disponibles à l’achat, ainsi que quelques parcelles à construire.

Un village d’artisans, pôle d’excellence pour les métiers du bâtiment, est en cours de réalisation. Des lots sont encore disponibles.

Parmi les services disponibles dans la commune, la connexion internet à grand débit à été réalisée fin 2012, offrant ainsi jusqu’à 20 Mb/s.

Grands événements à Aillant

chorale Chaque année au mois d’août, Aillant-sur-Milleron accueille un des concerts des Estivales en Puisaye, festival de musique classique qui se déroule à travers une quinzaine de communes de la Puisaye, dans l’Yonne, la Nièvre et le Loiret.

Souvenons-nous des magnifiques moments passés à l’église d’Aillant-sur-Milleron avec F. Schubert – 8 lieder, extraits du cycle « Schwanengesang » le 28 août 2009 ; le 27 août 2010 avec J.S. Bach – 3 Cantates pour basse ; le 26 août 2011 autour du thème «L’Âme Slave» ou le 24 août 2012 autour du thème «Souvenir de Florence».

D’autres concerts ont lieu tout au long de l’année : Gospel, chorale… Dimanche 9 juin dernier, les Aillantais ont pu apprécier et fortement applaudir le Concert espagnol donné par la chorale de GY-les-Nonains, avec Hélène Decarpignies, soprano et Caroline Delume, voix magnifiques et guitariste de haut niveau.
chorale-h-descarpignies chorale
Pendant quatre années consécutives, la commune a accueilli un stock car. Cette manifestation regroupe une cinquantaine de pilotes accompagnés de leurs mécaniciens, de leurs amis ou de leur famille. D’autres manifestations font la renommée du village, la compétition de billard artistique internationale; la fête du cidre et de la pomme; concours de pétanque, soirées littéraires en présence d’auteurs dans la bibliothèque de la commune…
concours-de-petanque

Sauvegarde de la commune et des citoyens

À la demande du ministère de l’Intérieur, donc des préfectures, depuis 2004, deux documents (Plan communal de sauvegarde-PCS et Document d’information communal sur les risques majeurs-DICRIM) doivent être élaborés sous la responsabilité de chaque maire, pour leur permettre de gérer le plus efficacement possible toute catastrophe pouvant survenir dans leur commune (de l’inondation aux incendies en passant par les pandémies, etc.).

Notre commune d’Aillant-sur-Milleron a été une des premières « petites communes » à se doter d’un système opérationnel, fonctionnant sur smartphone, ordinateur et tablette, permettant au maire d’être en conformité avec la demande du Préfet et de gérer toute crise pouvant survenir.
Disposant de ce système, le Maire est ainsi en mesure de :

  • Activer ou pré activer notre Plan Communal de Sauvegarde de n’importe où ;
  • Consulter les fiches réflexes du PCS en tous temps et tous lieux ;
  • Prévenir les citoyens de la mise en œuvre du PCS et leur fournir la liste des actions importantes qu’ils devraient faire, en particulier pour les personnes fragiles ;
  • visualiser dès maintenant les éléments (moyens humains et matériels) de notre PCS, puis ultérieurement ceux de nos voisins et ceux de la Communauté de communes sur une carte disponible à tout moment,
  • savoir si les moyens seront suffisants à l’échelle, ou avec ceux des communes et communautés/syndicats auxquels ma commune appartient ;
  • accéder à un annuaire de crise élargi aux membres des Postes de commandement communaux de mes voisins, de la communauté de communes et des organismes étatiques ou régionaux, Partager toutes ces informations avec une liste choisie de destinataires,
  • Mettre régulièrement à jour ces informations tout en conservant l’historique des actions engagées.

La gestion de crises graves peut conduire un maire à faire appel aux services étatiques ou territoriaux dont le circuit décisionnel répond à un schéma exhaustif et précis, pouvant être à l’origine de délais supplémentaires alors que la réaction doit être immédiate. L’expérience montre cependant que la plupart des crises rencontrées dans les communes rurales peuvent être gérées sous la responsabilité du maire avec les moyens existant dans les structures proches et connues.

Cette approche montre que la France rurale est d’abord celle de citoyens capables de se prendre en main, pour peu qu’ils soient guidés et informés.
Avec le DICRIM, le maire met à la disposition de tout citoyen de sa commune, sous forme numérique téléchargeable (smartphone ou ordinateur) ou sous forme papier disponible en mairie, la description des risques majeurs encourus localement et les précautions à mettre en œuvre pour s’en protéger.

Pour plus d’informations, vous pouvez consulter le site : www.giprim.org