Sauvegarde de la commune et des citoyens

À la demande du ministère de l’Intérieur, donc des préfectures, depuis 2004, deux documents (Plan communal de sauvegarde-PCS et Document d’information communal sur les risques majeurs-DICRIM) doivent être élaborés sous la responsabilité de chaque maire, pour leur permettre de gérer le plus efficacement possible toute catastrophe pouvant survenir dans leur commune (de l’inondation aux incendies en passant par les pandémies, etc.).
Notre commune d’Aillant-sur-Milleron a été une des premières « petites communes » à se doter d’un système opérationnel, fonctionnant sur smartphone, ordinateur et tablette, permettant au maire d’être en conformité avec la demande du Préfet et de gérer toute crise pouvant survenir.
Disposant de ce système, le Maire est ainsi en mesure de :

  • Activer ou pré activer notre Plan Communal de Sauvegarde de n’importe où ;
  • Consulter les fiches réflexes du PCS en tous temps et tous lieux ;
  • Prévenir les citoyens de la mise en œuvre du PCS et leur fournir la liste des actions importantes qu’ils devraient faire, en particulier pour les personnes fragiles ;
  • visualiser dès maintenant les éléments (moyens humains et matériels) de notre PCS, puis ultérieurement ceux de nos voisins et ceux de la Communauté de communes sur une carte disponible à tout moment,
  • savoir si les moyens seront suffisants à l’échelle, ou avec ceux des communes et communautés/syndicats auxquels ma commune appartient ;
  • accéder à un annuaire de crise élargi aux membres des Postes de commandement communaux de mes voisins, de la communauté de communes et des organismes étatiques ou régionaux, Partager toutes ces informations avec une liste choisie de destinataires,
  • Mettre régulièrement à jour ces informations tout en conservant l’historique des actions engagées.

La gestion de crises graves peut conduire un maire à faire appel aux services étatiques ou territoriaux dont le circuit décisionnel répond à un schéma exhaustif et précis, pouvant être à l’origine de délais supplémentaires alors que la réaction doit être immédiate. L’expérience montre cependant que la plupart des crises rencontrées dans les communes rurales peuvent être gérées sous la responsabilité du maire avec les moyens existant dans les structures proches et connues.

Cette approche montre que la France rurale est d’abord celle de citoyens capables de se prendre en main, pour peu qu’ils soient guidés et informés.
Avec le DICRIM, le maire met à la disposition de tout citoyen de sa commune, sous forme numérique téléchargeable (smartphone ou ordinateur) ou sous forme papier disponible en mairie, la description des risques majeurs encourus localement et les précautions à mettre en œuvre pour s’en protéger.

Pour plus d’informations, vous pouvez consulter le site : www.giprim.org

Présentation de la commune

La commune d’Aillant-sur-Milleron, petit village d’origine celtique, qui se trouve à l’extrême-est du département du Loiret, dans la région agricole mi-Gâtinais, mi-Puisaye. A vol d’oiseau, elle se situe à 77,3km d’Orléans, préfecture du département , à 26,6km de Montargis, sous-préfecture, et à 7km de Châtillon-Coligny, ancien chef-lieu du canton dont dépendait la commune avant mars 2015. Depuis mars 2015, la commune fait partie du Canton de Lorris.

Ce village de 400 habitants est regroupé avec Saint-Maurice-sur-Aveyron pour l’école maternelle et élémentaire et Châtillon-Coligny pour le collège. Un service de cars, financé par la Région, assure le transport pour tous ces enfants depuis la maternelle jusqu’au lycée au départ d’Aillant.

Les 400 habitants d’Aillant-sur-Milleron vivent sur une superficie totale de 26,93 km2 avec une densité de 15 habitants par km2 et une altitude moyenne de 167 m.

La commune est fière de son village d’artisans et d’avoir pu maintenir jusqu’à maintenant une boulangerie-café-dépannage épicerie.

Quelques maisons sont encore disponibles à l’achat, ainsi que quelques parcelles à construire.

Le patrimoine du village est très diversifié ;

      • Aillant sur Milleron compte parmi ses anciens habitants deux personnalités :
          • Jacques-Paul Migne né en 1800, curé du village. Il fut l’un des premiers ecclésiastiques à comprendre le pouvoir de la presse écrite et de l’édition de masse. Il fut le père de la patristique.
          • Marcel Deprez né en 1843. Membre de l’Académie des Sciences, il fut le découvreur du transport de l’énergie électrique en courant continu.
      • Ce village est arrosé par le ruisseau des Philiberts, affluent du Milleron, et par le Milleron, affluent du Loing. Leur confluence se fait aux portes d’Aillant. Le Milleron prend sa source au lieu-dit la Fontaine et love ses méandres en passant vers le lavoir, typique du XIXème siècle en Puisaye (récemment réhabilité), puis longe une zone à biotope protégé. Son étang communal est gratuitement à la disposition des pêcheurs du village et ses berges sont appréciées des promeneurs.

Souhaitant être présent, à son niveau, dans la mise en œuvre du développement économique régional, Aillant sur Milleron s’est doté des moyens indispensables au XXIème siècle pour attirer des entrepreneurs en mesure de créer des emplois, tout en offrant des avantages aux familles désirant s’affranchir des contraintes du milieu urbain.

Son site internet aillantsurmilleron.fr, réalisé sur la base du système Campagnol, vient compléter son bulletin municipal régulièrement diffusé;

Sa connexion depuis 2012 au réseau optique permet aux habitants de disposer du très haut débit;

Couverture de téléphonie mobile : retenu en 2019, par la Préfecture du Loiret, parmi les villages prioritaires, Aillant disposera en 2020 d’une antenne relais lui permettant d’avoir accès à la technologie 4G;

Dans le domaine des services aux administrés, une visioconférence est disponible à la mairie pour joindre toute administration éloignée;

Son agence postale dont la gestion est reprise par la commune, assure un service supplémentaire, également apprécié des villages voisins;

Son village d’artisans, pôle d’excellence pour les métiers du bâtiment, est en cours de réalisation et offre déjà le savoir-faire de 3 entrepreneurs (électricien, maçon, menuisier). Quatre lots restent à vendre, dont une maison permettant d’installer des bureaux sur deux plates-formes de chacune 100 m². Ces bureaux peuvent notamment profiter du très haut débit pour des activités en télétravail.

Soucieuse d’assurer la sécurité de ses administrés, la municipalité a fait former ses conseillers municipaux au premier niveau du secourisme dès 2008. Afin de compléter la protection des personnes et du patrimoine, Aillant sur Milleron est maintenant doté d’un Plan Communal de Sauvegarde informatisé.

En vue de parfaire l’assistance à ses habitants, la commune a contribué à la mise en place de services de bus quotidiens, pour tous, entre Aillant, Châtillon-Coligny, Montargis, Gien et Orléans.

 

Souhaitant participer à l’accueil de médecins, Aillant peut mettre à disposition :

      • un local communal indépendant en rez de chaussée du bâtiment mairie, chauffé, contigu à une pièce sanitaire
      • un appartement situé à l’étage du bâtiment mairie

 

Comptes rendus du Conseil municipal

2020

2019

2018

2017

  • Compte rendu du conseil municipal du 17 mars 2017

2016

  • Compte rendu du conseil municipal du 2 décembre 2016
  • Compte rendu du conseil municipal du 29 novembre 2016
  • Compte rendu du conseil municipal du 30 septembre 2016
  • Compte rendu du conseil municipal du 17 septembre 2016
  • Compte rendu du conseil municipal du 29 juillet 2016
  • Compte rendu du conseil municipal du 10 juin 2016
  • Compte rendu du conseil municipal du 29 avril 2016
  • Compte rendu du conseil municipal du 8 avril 2016
  • Compte rendu du conseil municipal du 26 février 2016
  • Compte rendu du conseil municipal du 29 janvier 2016

2015

  • Compte rendu du conseil municipal du 1er octobre 2015
  • Compte rendu du conseil municipal du 18 septembre 2015

2014

  • Compte rendu du conseil municipal du 7 novembre 2014